Prospectivite

01 avr, 2011

Quatrième de couv

Posté par: Guewen Dans : Allongé(e)s

Chose promise, chose due, on commence donc cette formidable aventure de l’internet multimédia qui consistera à publier ici bas un extrait d‘Allongé(e)s (le titre que tu as le droit de trouver pas génial du truc qui sera peut être un jour un roman) tous les 10 ou 15 jours.

Pour  commencer, et afin de te mettre l’eau à la bouche, ou de te persuader que ce truc ne sera pas pour toi (oui, sens toi libre de zapper cette rubrique, qui serai je pour t’en empêcher ?), je te propose une quatrième de couv, un truc presque marketing, rendez vous dans quelques jours pour le premier chapitre :

Facebook compterait* aujourd’hui 398 000 inscrits Parisiens de 20 à 30 ans se déclarant célibataires.

Kévin le sait bien, puisqu’après les soirées chez des amis (et amis d’amis), les boites et les sites de rencontres (pour la vie ou pour la nuit), c’est un de ses terrains de jeux favoris.

Charlotte ne l’ignore pas non plus, tant ses amies qui la trainent de soirées en diners embuscades l’incitent à s’y inscrire.

Tous les deux assument pleinement l’étiquette, chacun à sa manière.

Il en profite pour butiner, tester des approches audacieuses, jouer au détective privé virtuel, remplir des tableaux Excel et alimenter son blog.

Les appels de ses amies éconduites par un énième goujat la confortent, elle jubile en brisant la verve d’un dragueur enflammé, apprécie sa liberté de tout.

Il est développeur web dans une grosse agence de publicité, résidant dans un studio près du Canal Saint-Martin, arpentant les nuits de la capitale avec son meilleur ami idéaliste et un compère conscient qu’il est beau gosse.

Elle est dentiste fraichement installée, seule, sans chat, bien heureuse de pouvoir se cacher derrière son masque, sa blouse et son vocabulaire médical le jour et son caractère froid et distant lorsque ses amies essayent de la caser la nuit.

Leurs cynismes vont s’affronter furtivement lors d’une soirée.

Une  carie douloureuse et dix années d’hygiène dentaire de célibataire vont les amener à se recroiser régulièrement, sans qu’il la reconnaisse.

Il va cependant essayer de savoir qui se cache derrière ces jolis yeux et les formes agréables que son uniforme laisse deviner. Bien trop mystérieuse, froide et professionnelle, elle ne va faire qu’éveiller sa curiosité, à lui qui a pour habitude de brouiller les pistes.

Elle savourera d’abord la maitrise que sa profession lui donne sur ce patient si spécial, s’amusera à contrer ses plans, avant qu’ils ne se rencontrent à nouveau lors d’une soirée et qu’ils ne doivent s’assumer.

C’est une comédie, pour qui a vécu ses années en vingt dans une grande ville ou qui ne s’étonne pas du succès des nouvelles formules de rencontres, virtuelles, speed ou originales.

C’est romantique, même si on ne se marie plus, si on ne souhaite pas d’enfant tout de suite et que la quantité prévaut souvent sur la qualité des relations.

C’est en partie vrai, parfois vécu, souvent rapporté, parce que cette génération aime se raconter sans pudeur sur des places publiques comme Facebook.

*Statistiques obtenues via l’outil de publicité Facebook, en avril 2011.

Voir aussi :


1 Commentaire pour "Quatrième de couv"

1 | creation-site-immobilier.net

juillet 13th, 2012 à 15 h 14 min

Avatar

Effectivement, je ne comprends pas toutes ces personnes qui aujourd’hui n’hésitent pas à publier toute leur vie privée sur Facebook. Les gens ne comprennent pas tous les préjudices que cela peuvent leur rapporter… il suffit de voir toutes ces personnes qui ont été viré de leur travail pour avoir insulter leur patron sur Facebook….

Laisser un commentaire

Prospectivite ?

Parce que je suis un grand bavard tout seul dans ma tête, et qu'à la fin, j'en ai assez de me demander pourquoi.