Prospectivite

19 mai, 2011

Introducing Charlotte (Part 2)

Posté par: Guewen Dans : Allongé(e)s

Suite du deuxième chapitre d’Allongé(e)s, toujours avec Charlotte et ses potes.
J’ai un projet que je ne qualifie pas encore de complètement débile en tête autour de ce peut-être roman, il faudra qu’on en parle, ça  a rapport avec des cartes, des ballades et de la chope, tu devrais aimer.
Ah et puis j’en ai aussi un autre mais il faut encore que j’en parle à mes conseillers es idées à la con, il faudra sans doute que je te parle de ce concept fumeux un jour.
Sur ce je te laisse, je viens de me rendre compte qu’après ce billet, il ne me reste plus qu’un petit bout à te mettre sous la dent et que ce chapitre 3 n’avance pas comme je voudrai (oui bon d’accord, j’ai juste écrit un résumé de 5 lignes pour l’instant ça va oh hein).

Elle arriva donc avec un peu plus d’une demie heure de retard, Elodie, Julie et Lise avaient déjà siroté un verre de vin en l’attendant, elles avaient l’habitude.
-Wow, un jean, des converses et un top noir… tu t’es mise sur ton 31, l’accueilli Lise, sensiblement habillée de la même façon.
-Hum…Crémaillère, Appartement, Stagiaires, Alcool, 20eme… lui énuméra Charlotte. Pas tout à fait les conditions idéales pour sortir mes Louboutins. Et puis si un de ces ados avinés me renverse sa bière dessus, je n’aurai pas à le ruiner avec la facture du pressing.
Elle se servit un verre de vin.
Elodie et Julie étaient un brin plus habillées, mais pour elles qui travaillaient dans une banque, ne pas mettre de talons et se détacher les cheveux suffisait à avoir l’air décontracté.
-Moi j’ai rien contre les petits stagiaires innocents, sourit Julie, et puis pour Elodie et toi, Lise a promis qu’il y aurait d’autres types de son agence, dans vos âges, ils sont marrant généralement ces gars qui font de la pub.
Julie avait bien 5 ans de plus que les trois autres qui s’étaient connues au lycée avant d’échouer à Paris pour le travail. Depuis qu’elle avait fêté ses trente ans, peu importait l’âge de ses compagnons d’une nuit, pourvu que cela ne dure pas plus longtemps, justement.

Le diner se déroula comme prévu : Julie raconta ses dernières chasses, Elodie ses dernières désillusions et Lise compta les points en gloussant, toute confortablement installée dans ses 5 parfaites années de couple avec Thomas.
Quant à Charlotte, elle se moqua des victimes de son ainée presque nympho et ironisa sur les faux espoirs de sa meilleure amie, son statut de célibataire endurcie lui donnant le droit de se sentir aussi peu concernée que Lise.
Elle commanda une deuxième bouteille de vin avec le secret espoir de faire durer la seule partie du programme de la soirée qui lui convenait. Avec un peu de talent, elle les trainerait dans un bar où elles oublieraient la soirée.
Son plan aurait pu fonctionner si Lise, en bonne mère maquerelle, n’avait pas sorti son mobile pour faire le tour des profils Facebook des invités à la soirée. Forcément, Julie en avait profité pour faire son carnet de bal et Elodie y avait repéré quelques beaux gosses se déclarant célibataires ou en relation libre.

Facebook était devenu plus efficace qu’une soirée rallye pour planifier des rencontres entres jeunes gens partageant les mêmes centres d’intérêts. A partir d’un nom et d’un prénom, vous avez accès à bien plus d’informations qu’en une heure d’interrogatoire en règle. Une vie entière à portée de clic, la meilleure conseillère matrimoniale du monde dans la poche.
Vivement l’avenir prochain où votre mobile vibrera lorsque vous vous tiendrez à proximité d’une personne partageant vos passions et vos critères socio démographiques.
Bourdieu aurait pu prendre sa retraite bien plus tôt s’il avait eu le réseau social entre les mains ironisait Charlotte.

Elle jeta sa dernière carte en payant une tournée de saké avec le café, en vain.
Il était 23h30 quand elles sortirent du restaurant thaïlandais après s’être relayées pour se repoudrer le nez. Elodie était en super forme, Julie d’attaque et Lise n’aurait raté le spectacle pour rien au monde, Charlotte était condamnée.

Voir aussi :


2 Commentaires pour "Introducing Charlotte (Part 2)"

2 | Paul

mai 23rd, 2011 à 22 h 54 min

Avatar

Le monde avait besoin d’un truc vraiment addictif depuis la fin de la saison 8 de 24.

Laisser un commentaire

Prospectivite ?

Parce que je suis un grand bavard tout seul dans ma tête, et qu'à la fin, j'en ai assez de me demander pourquoi.