Prospectivite

Archives pour octobre, 2009

31 oct, 2009

Weeklist #5

Posté par: Guewen Dans : Musique

Première weeklist thématique, la faute à celle qui nous nargue depuis l’Oregon, et donc une sélection de morceaux qui tournent autour des années 90 et du Nord Ouest des Etats Unis (ma notion de Nord Ouest est très large, on est d’accord). Weeklist #5 ! Lien Deezer / Lien Spotify Hole / Awfull : Rah [...]


30 oct, 2009

Nous qui fumons aux fenêtres

Posté par: Guewen Dans : Divers

Nous sommes nombreux (et euses), à nous retrouver tard le soir, acoudé(e)s à une fenêtre, une rembarde, un balcon ou une terrasse, pour fumer une dernière cigarette en attendant celui ou celle qui partage nos nuits. On se repère de loin. C’est comme si à chaque bouffée que nous prenions et qui ravive la flamme [...]


23 oct, 2009

Weeklist #4

Posté par: Guewen Dans : Musique

Cette semaine je vais assumer le fait de pas avoir eu le temps de faire plus que la Weeklist et te la balancer comme ça, sans rien. Weeklist #4 ! Lien Deezer / Lien Spotify Queens of the Stone Aage / Little Sister : J’essaye de trouver un truc à écrire là comme ça, et [...]


18 oct, 2009

Facebook dans votre vie amoureuse

Posté par: Guewen Dans : Ce n'est pas Ted, c'est Robin

Il y a plein d’étapes dans la vie d’un couple, on a déjà parlé un peu de la First Date et on continuera sans nul doute ces disgressions philosophico-sentimentales, mais là tout de suite, présentement, j’ai envie de discourir avec toi de l’impact de cette joyeuseté sociale que constitue Facebook dans le cadre d’un début [...]


16 oct, 2009

Weeklist #3

Posté par: Guewen Dans : Musique

Non mon bon ami, je ne nourris plus ton Netvibes, Friendfeed ou Google Reader de mes effluves verbiales, ce ne sont pourtant pas les idées qui me manquent après quelques semaines de relative sécheresse, c’est plutôt le temps, cette denrée rare après laquelle nous courrons tous. Tu sais bien que ces weeklist ne sont que [...]



Prospectivite ?

Parce que je suis un grand bavard tout seul dans ma tête, et qu'à la fin, j'en ai assez de me demander pourquoi.