Prospectivite

Archives pour juillet, 2009

Il parait qu’il y a des saisons pour les choses du love, à priori l’hiver quand on souhaite humaniser la couette et qu’on veut profiter des soirées à rallonge, et le printemps, quand le retour du soleil rend les filles sublimes et les garçons amoureux (celui à qui la vue d’une jupe en avril ne [...]


Tags: ,

28 juil, 2009

Nos programmes TV, dans 5 ans

Posté par: Guewen Dans : Dans...

L’autre inconvénient d’avoir le pied cassé, au delà des béquilles à la couleur douteuse, c’est que faute de mobilité, il faut trouver quelques occupations. Le web et le travail offrent moult occasions de tuer le temps certes, mais c’est toujours agréable d’avoir un truc en fond. La musique remplit bien cette tâche, mais je dois [...]


Tags: ,

27 juil, 2009

Votre vie sentimentale, dans 5 ans

Posté par: Guewen Dans : Ce n'est pas Ted, c'est Robin

A l’orée de la trentaine, en y regardant de plus près, je me rends compte qu’il y a des phénomènes cycliques, dont la vie sentimentale. C’est relativement logique en somme, nos 25 premières années sont réglées comme des horloges sur nos études, plus on grandit plus on s’éloigne du foyer familial, plus le cercle social [...]


Tags: ,

24 juil, 2009

Être hype sur le web, dans 5 ans

Posté par: Guewen Dans : Dans...

Maintenant que ayé, être geek c’est fashion, qu’on en parle de partout, que tout le monde est sur Facebook, a un iPhone, sait taper sur un clavier sans regarder,  que les services dits sociaux se propagent de plus en plus vite, que la notion d’happy few (j’l’aime bien celle ci en ce moment oui) est [...]


21 juil, 2009

Dans 10 ans, Internet sera chinois

Posté par: Guewen Dans : Dans...

Quand j’étais au lycée, mon prof d’histoire géographie m’expliquait que l’avenir du monde, c’était les nouveaux pays industrialisés, et qu’il faudra regarder de près du côté du Brésil, de la Chine et de l’Inde si on voulait rester dans le coup. 10 ans plus tard (oui, je commence à me faire vieux, d’ailleurs, t’aurais pu [...]



Prospectivite ?

Parce que je suis un grand bavard tout seul dans ma tête, et qu'à la fin, j'en ai assez de me demander pourquoi.